Précisions sur l’ « acidité »

Ne pas confondre "acide" et "acidifiant"

 

Nos aliments, pour la plupart, sont acides (surtout les meilleurs) et c'est une bonne chose. Pensez à l'asclépia acida (le médecin acide).

Notre organisme tend, de toute façon, à maintenir une acidité constante dans la majeure partie de notre tube digestif, dont chaque partie à un pH précis à maintenir grâce à des tampons. 

Ce qui est anormal c’est quand notre organisme produit en excès des déchets acides, dans les urines, s’ils sont éliminés ou pire s’ils sont stockés dans l’organisme (milieu intersticiel) par défaut d’élimination.

Qu’est ce qui provoque ces déchets acides ?

acide urique déchet des protéines animales

acide lactique déchet des mauvais sucres

On s’aperçoit que ces éliminations acides sont liées à une nourriture oxydée : c’est le cas de la plupart des aliments transformés :

les aliments pasteurisés (lait UHT en particulier)

les aliments cuits, d’autant plus si les cuissons sont fortes

les traitements thermiques, chimiques, ionisations ... des aliments 

..... Ces aliments sont dit "acidifiants" parce qu'ils acidifient l'urine et le milieu interstitiel mais ils alcalinisent le sang et le cytoplasme des cellules (déchets sous forme de lactate, urate ....)

Pour plus de compréhension,  une explication est donnée à 14' de la conférence.

Remarque :

Le lactate est produit dans la cellule par le métabolisme anaérobie, qui est d'autant plus activé que le sang n'apporte pas suffisamment d'oxygène aux cellules. C'est le cas lorsque le sang est oxydé par une mauvaise nourriture.