Ce blog permet de vous informer des nouveautés sur le site. Vous pouvez échanger des commentaires.

Je vous demande d'être respectueux de la justesse des informations que vous pourriez donner, dans l'esprit du site : transmettre et diffuser.

Ma lettre ouverte aux députés

Bonjour Madame, Monsieur,

J'adresse une lettre ouverte à l'ensemble des députés.

Celle-ci concerne le sujet de l'obligation vaccinale, et particulièrement le culte entretenu de Pasteur qui n'est pas fondé.

Voici ce courrier joint

Bien à vous

Brigitte Fau

Télécharger
lettre ouverte aux députés.pdf
Document Adobe Acrobat 42.2 KB

0 commentaires

Lettres ouvertes du Pr André Fougerousse

Le Pr André Fougerousse a envoyé des lettres ouvertes au président de la république, au premier ministre et  à la ministre de la santé.

lien suivant

0 commentaires

Les maladies de croissance

Ce que je trouve incroyable c'est qu'en 30-40 ans on ait réussi à faire passer les maladies infantiles comme des maladies graves. Dans quel but ?

Avec l'âge, on a du recul. Quand le premier carnet de santé a été popularisé, c'était pratique parce que chaque fois qu'un enfant avait une maladie infantile, c'était noté et lorsque qu'il y avait une "épidémie", on avait le réflexe d'aller vérifier si notre enfant avait déjà eu la maladie en question :

Si c'était le cas, et bien on savait qu'il serait épargné. Et il l'était effectivement.

Si ce n'était pas le cas , eh bien on se préparait à ce qu'il l'attrape, c'était normal. Je dirais même "naturel".

Ces maladies étaient considérées comme faisant partie de la croissance. D'ailleurs on mesurait l'enfant quand il était remis et on constatait qu'il avait grandi, on constatait une évolution chez l'enfant, comme si cette phase de repos lui permettait d'assimiler enfin certaines choses.

Il se trouve que sur le diagramme Vincent, ces maladies sont effectivement dans la zone de croissance.

Un enfant ne meurt pas d'une maladie de croissance, si un enfant en meurt c'est pour une autre raison : c'est que cet enfant a perdu sa capacité d'auto-guérison (l'immunologie ne représente qu'une faible partie de la capacité du corps à se défendre) et les raisons peuvent être diverses.

C'est le drame de notre société : les dangers sont partout, il faut arrêter de se laisser piéger par tous ces mensonges qui nous font absorber n'importe quoi parce qu'il faut produire, vendre ..... et qu'on le veuille ou non : l'idée de faire des vaccins contre les maladies de croissance n'avait pas d'autre but. Et la nature des adjuvants met en péril la santé des nourrissons à plus ou moins long terme.

0 commentaires

Témoignage courageux sur la liberté vaccinale

Ecouter la lucidité et le courage d'Isabelle Adjani s'exprimant sur les vaccins dans  une video, et d'autres videos intéressantes :

Lire la suite 0 commentaires

Obligation vaccinale

 Le sujet est plus que jamais d'actualité.

Les "pour", les "contre", les avis sont tranchés et chacun est persuadé que les autres sont manipulés.

Il est certain que de l'argent est en jeu, au point de faire dire n'importe quoi aux statistiques ?

Chacun d'entre nous aimerait avoir la certitude. Bien sûr, on peut faire dire n'importe quoi aux statistiques. On s'arrange avec, on les prend à partir de dates qui arrangent : Les maladies infectieuses avaient commencé à diminuer bien avant les vaccinations. 

Pourquoi ? Tout simplement parce que notre société a évolué, le terrain s'est oxydé avec l'industrialisation, l'hygiène éloigne les maladies infectieuses...

Alors les vaccins sont ils dangereux ?

Par statistiques, on ne peut pas prouver leur innocuité, pas plus que le lien qu'ils pourraient avoir avec telle ou telle maladie parce que beaucoup d'autres facteurs entrent en ligne de compte. Alors c'est commode pour les uns comme les autres.

Mais quand on comprend la médecine non pasteurienne, la médecine de terrain, on comprend que l'on se trompe complètement sur la manière de prévenir les maladies.

N'avez vous jamais pensé qu'on avait pu faire fausse route en suivant Pasteur ? Que la pasteurisation (par exemple) revient à manger des aliments complétement oxydés et qui n'ont plus aucun intérêt pour l'organisme. Que Pasteur n'a pas dit que ce qui avait agi dans son vaccin contre la peste, c'est en réalité l'adjuvant qu'il avait ajouté (le bichromate de potassium), oxydant le terrain alors que la peste se manifeste sur un terrain très réduit. En modifiant le terrain, l'infection n'avait plus de prise.

Mais un terrain très oxydé devient un terrain propice aux mycoses, virus et surtout aux maladies dégénératives.

Notre société nous oxyde déjà énormément (nourriture industrielle, stress....) en vaccinant on aggrave l'oxydation et cela peut avoir de multiples conséquences dont les causes sont effectivement tellement nombreuses que l'on ne peut plus rien prouver.