Ce blog permet de vous informer des nouveautés sur le site. Vous pouvez échanger des commentaires.

Je vous demande d'être respectueux de la justesse des informations que vous pourriez donner, dans l'esprit du site : transmettre et diffuser.

Témoignage courageux sur la liberté vaccinale

Ecouter la lucidité et le courage d'Isabelle Adjani s'exprimant sur les vaccins dans  une video, et d'autres videos intéressantes :

Lire la suite 0 commentaires

Obligation vaccinale

 Le sujet est plus que jamais d'actualité.

Les "pour", les "contre", les avis sont tranchés et chacun est persuadé que les autres sont manipulés.

Il est certain que de l'argent est en jeu, au point de faire dire n'importe quoi aux statistiques ?

Chacun d'entre nous aimerait avoir la certitude. Bien sûr, on peut faire dire n'importe quoi aux statistiques. On s'arrange avec, on les prend à partir de dates qui arrangent : Les maladies infectieuses avaient commencé à diminuer bien avant les vaccinations. 

Pourquoi ? Tout simplement parce que notre société a évolué, le terrain s'est oxydé avec l'industrialisation, l'hygiène éloigne les maladies infectieuses...

Alors les vaccins sont ils dangereux ?

Par statistiques, on ne peut pas prouver leur innocuité, pas plus que le lien qu'ils pourraient avoir avec telle ou telle maladie parce que beaucoup d'autres facteurs entrent en ligne de compte. Alors c'est commode pour les uns comme les autres.

Mais quand on comprend la médecine non pasteurienne, la médecine de terrain, on comprend que l'on se trompe complètement sur la manière de prévenir les maladies.

N'avez vous jamais pensé qu'on avait pu faire fausse route en suivant Pasteur ? Que la pasteurisation (par exemple) revient à manger des aliments complétement oxydés et qui n'ont plus aucun intérêt pour l'organisme. Que Pasteur n'a pas dit que ce qui avait agi dans son vaccin contre la peste, c'est en réalité l'adjuvant qu'il avait ajouté (le bichromate de potassium), oxydant le terrain alors que la peste se manifeste sur un terrain très réduit. En modifiant le terrain, l'infection n'avait plus de prise.

Mais un terrain très oxydé devient un terrain propice aux mycoses, virus et surtout aux maladies dégénératives.

Notre société nous oxyde déjà énormément (nourriture industrielle, stress....) en vaccinant on aggrave l'oxydation et cela peut avoir de multiples conséquences dont les causes sont effectivement tellement nombreuses que l'on ne peut plus rien prouver.

 

Se reconnecter à la terre

J'ai ajouté une rubrique afin que vous puissiez mieux comprendre qu'en perdant le contact avec la terre nous coupons les racines qui nous rechargent en énergie.

Pourquoi et comment retrouver le contact avec la terre ?

0 commentaires

Maisons en bois : électricité blindée indispensable

Que les chalets sont beaux dans les Alpes ! 

Oui, MAIS, les constructeurs ont-ils pensé à entourer les câbles électriques d'un blindage relié à la terre ?

Savez vous que les champs électriques émis par les fils électriques sont transportés par le bois (matière organique).

Ces champs électriques nous traversent induisant jusqu'à 15 V  (12,56 V dans l'exemple ci-dessous) dans notre corps alors que le potentiel électro-magnétique de santé du sang est de l'ordre de 220 mV. Le sang d'une personne cancéreuse est survolté, de l'ordre de 400 - 500 mV.

Conséquence : une oxydation par cette électricité positive qui nous vide de nos électrons (porteurs d'énergie) alors que nous en manquons de plus en plus. Concrètement cela dégénère notre terrain petit à petit en nous entraînant vers les maladies de société.

Lire la suite 0 commentaires

Améliorer sa vision

Entretenir son corps, c'est aussi entretenir ses yeux et la vue.

Le seul fait de se nourrir d'aliments vivants et de respecter ainsi notre corps en le nourrissant d'énergie, de lui laisser le temps de se réparer chaque jour, cela a des effets sur la vision et peut l'améliorer.

Mais exercer ses yeux est aussi important que de faire de la marche et peut aider à retrouver une meilleure vue

La méthode Bates est une série d'exercices à faire régulièrement : un pdf est à votre disposition (à télécharger) sur la page "agir/réparation"

0 commentaires