Pb récent : Vous devez avoir accepter les cookies fonctionnels pour accéder aux vidéos. Voir politique des cookies tout en bas de page d'accueil

Si vous souhaitez ajouter des commentaires, je vous demande d'être respectueux de la justesse des informations que vous pourriez donner, dans l'esprit du site : transmettre et diffuser.

Microzymas et fermentation vineuse

La vie sur terre est l'acte des ferments de vie à la base de tout organisme vivant.

Puisque tout est fermentation, voici une conférence sur les microzymas (les fameux ferments de vie) en général et la fermentation vineuse en particulier.

Ainsi j'ai présenté la théorie de Béchamp dans le cadre d'un cycle de conférences à "La Rencontre du Vivant ” organisée par l'Association Aquitaine Biodynamie.

Cette présentation a eu lieue le 15 décembre 2023 dans la magnifique "Vieille Chapelle" au château du même nom.


Isolation vraiment ? Mais de quoi au juste ?

Le magazine Nexus vient de publier un reportage expliquant comment le « virus de la Covid-19 » a été isolé à l’IHU de Marseille.

J’ai écouté, très intéressée, ce reportage dont les commentaires ravis, s’extasient devant un tel travail.

Le voici, régalez-vous de ce que les experts expliquent sur les différentes étapes qu’ils ont respectées :

 

https://www.youtube.com/watch?v=RtN6lS2DFFA

 

Je remercie Nexus pour ce reportage, parce que je m’interrogeais sur les procédés et techniques employés. Mais surtout, j’avais relevé en mars 2020 dans une Interview de Didier Raoult à La Provence (1), que les « virus » analysés sur 100 personnes atteintes d’infection respiratoire plutôt grave, ne mettaient absolument pas en évidence le SARS-CoV-2 mais plutôt des « virus endémiques » :

 

Pr Didier Raoult : « À Marseille, nous avons diagnostiqué 120 cas positifs, il y avait deux morts de plus de 87 ans. Ils mourraient aussi l'année dernière. Sur 100 prélèvements de gens qui ont une infection respiratoire, ce sont plutôt des cas graves, quand on teste 20 virus et 8 bactéries, il y en 50 % dont on ne sait pas ce qu'ils ont, c'est notre grande ignorance. Pour tous les autres, il y a 19 virus saisonniers, qui tuent aussi. Les coronavirus endémiques tuent plus ici que le chinois. Je confronte en permanence les causes de mortalité dans toute la région à cette espèce de soufflet anxiogène qui monte : pour l'instant, on a plus de chance de mourir d'autres choses que du Covid-19. Le grand âge, les comorbidités et la prise en charge tardive sont des facteurs de mortalité. C'est peut-être inentendable, mais c'est la réalité. La seule chose qui m'intéresse sont les datas, les données brutes. Les données vont rester, les opinions, elles, changent... Je ne dis pas l'avenir, mais je ne suis absolument pas terrifié. »

 

Comment se fait-il, qu’à partir du moment où l’IHU a reçu le modèle génétique de référence, il arrive à « reconstituer » ce modèle ?

Il s’agit bien de reconstitution à partir de machines « sophistiquées ». La machine recolle les morceaux grâce à des recouvrements identiques de fragments.

On peut imaginer des pièces de plusieurs puzzles mélangés, les pièces sont emboitées comme par magie prenant la forme « attendue », parce que, sur quel critère pourrait-on les relier ? Sur quelle logique ? Il s’agit bien d’une logique informatique, mais est-ce la réalité ?

La reconstitution d’un gène à partir de fragments multiples ne comporte-t-elle pas un risque d’interprétation par le logiciel qui fournit au plus près ce qu’on attend de lui.

Que donneraient donc des analyses en aveugle de plusieurs échantillons témoin (sain, asymptomatique, malade d’une autre maladie) comparés à l’échantillon du malade ?

 

Mais avant tout, on a isolé, à partir de l’échantillon prélevé sur un malade, des particules inférieures à 200 nm en les filtrant.

Les scientifiques connaissent les exosomes dans ces dimensions qui doivent être dans les mêmes gradiants de densité.

Sur quelques rares photos au microscope électronique (ME) dont on ne sait pas si la technique de fixation (d’éventuelle coloration, coloration négative) est la même, on pourrait donc arriver à distinguer les exosomes des virus.

Ce serait aussi simple que cela ? Parce qu’il y a forcément des exosomes dans l’échantillon prélevé sur le malade.

Pourquoi l’ingénieur du laboratoire en ME insiste sur le fait que çà ne peut pas être des exosomes ?

Que sont les exosomes ?

On trouve, à l’intérieur des organismes vivants, des exosomes ou vésicules extracellulaires (VE) auxquels on découvre de plus en plus de propriétés :

« Les exosomes sont des vésicules extracellulaires de taille nanométrique sécrétées par les fluides corporels et sont connus pour représenter les caractéristiques des cellules qui les sécrètent. Le contenu et la morphologie des vésicules sécrétées reflètent le comportement cellulaire ou l'état physiologique, par exemple la croissance, la migration, le clivage et la mort des cellules. Le rôle des exosomes peut dépendre fortement de leur taille, et la taille des exosomes varie de 30 à 300 nm » (2)

 

Lire la suite

Etude scientifique française sur le jeûne

Les études scientifiques sur le jeûne sont si rares en France que cela mérite d'être souligné.
Cette étude très récente a été menée en partie par une équipe du CNRS dirigée par Jean Marc Sabatier.
Son titre est parlant : "Découvrir les bénéfices du jeûne ..."
"...le jeûne a montré des effets prometteurs dans l'amélioration des marqueurs de la santé cardiovasculaire tels que la pression artérielle, les niveaux de cholestérol et les niveaux de triglycérides. En outre, il a été suggéré que le jeûne améliore la sensibilité à l'insuline, favorise la perte de poids et améliore la santé métabolique, offrant ainsi des avantages potentiels aux personnes souffrant de diabète et de troubles métaboliques. En outre, le jeûne peut renforcer la fonction immunitaire, réduire l'inflammation, améliorer l'autophagie et soutenir la défense de l'organisme contre les infections, le cancer et les maladies auto-immunes. Le jeûne a également démontré un effet positif sur le cerveau et le système nerveux. Il a été associé à des propriétés neuro-protectrices, améliorant les fonctions cognitives et réduisant le risque de maladies neurodégénératives, en plus de la capacité d'augmenter la durée de vie..."

 

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/38018193/

Télécharger
Découvrir les bénéfices du jeûne :
Vous pouvez téléchargez la publication scientifique en anglais.
Unlocking the Benefits of Fasting.pdf
Document Adobe Acrobat 865.8 KB

Histoire & Révélations sur Béchamp

Zeljko TRAILOVIC m'a reçue le 13 novembre 2023, dans son émission "Histoire & Révélations" afin de parler de mon livre :

"Antoine Béchamp : La compréhension du vivant"

édité aux éditions Marco Pietteur où vous pouvez le commander directement :

 


Une esquisse de l'oeuvre de Béchamp

En 1899, le Dr Hector Grasset avait tenté de remonter à la genèse de la microbiologie en explorant les Comptes rendus de l'académie des Sciences.
Il en a fait une esquisse (d'une quinzaine de pages) de l’œuvre de ce "savant méconnu", Antoine Béchamp, qui aurait mérité un bien meilleur sort, selon lui.

La voici...

Vous pouvez la télécharger

Télécharger
Hector_Grasset-Un_Savant_m_233_connu_A.p
Document Adobe Acrobat 2.4 MB

Dimension vibratoire du corps: applications

Un entretien passionnant, au cours duquel les deux intervenants, Béatrice Milbert ,médecin et Philippe Bobola, physicien, rappellent que matière et vibration sont complémentaires et non opposées selon la physique quantique.

La prise en compte de cette complémentarité débouche sur un spectre large d'approches thérapeutiques elles-mêmes complémentaires de la médecine allopathique.


Emission "Science en Concience"

Le 11/9/23, Jérémie Mercier m'a de nouveau invitée afin que je présente mon livre synthèse de la théorie d'Antoine Béchamp.

 

C'est Jérémie qui m'avait déjà sollicitée à faire une synthèse en novembre 2022. C'était une véritable gageure étant donné l'ampleur de la tâche que j'ai remplie en conscience de l'importance de transmettre ces travaux incontournables.

Emission du 11/9/2023


Emission "La santé çà s'apprend"

Le 23/8/2023, j'étais l'invitée du Dr Tal Schaller dans l'émission "La santé çà s'apprend"


Invitée de Chloé Frammery

Le 1er juillet 2023, j'étais l'invitée de Chloé Frammery à Genève pour parler de mon livre.

Malheureusement l'environnement est très bruyant.


Un webinaire pour comprendre la théorie de Béchamp ?

Ce webinaire du 26/6/2023 permet de comprendre en quoi la science a été entraînée sur une mauvaise voie.

Il introduit la théorie d'Antoine Béchamp basée sur les faits scientifiques en suivant une démarche exemplaire et qu'il est grand temps de faire connaître.


Le livre synthese : La compréhesion du vivant

Le travail d'Antoine Béchamp est colossal, sa théorie qui coule des faits scientifiques comme d'une source limpide et constitue un véritable changement de paradigme, devrait être connue de tous les scientifiques.
Cette synthèse devrait leur permettre d'en découvrir l'importance.
Vous pouvez le commander sur le site des Editions Marco Pietteur.

Plus d'informations sur ce lien :


Réflexion sur la génèse de la science - Le génie de Béchamp

Aucun scientifique désormais ne nierait la présence d’un microbiome interne (1) dans les organismes sains, d’éléments vivants dans nos organismes longtemps considérés stériles dans leurs parties purement internes.

 

Le 27 décembre 1892 (2), lors d’une séance de l’Académie des Sciences, la dernière à laquelle assista Antoine Béchamp, un certain Armand Gautier avouait « malencontreusement » qu’il n’était pas question pour lui, de tenir compte des réflexions de quelqu’un dont il avait été décidé de faire le silence autour de ses travaux.

Lire la suite 0 commentaires

Microbes ou ferments de vie ?

Proposez à un scientifique de lire les travaux d’Antoine Béchamp, çà lui apporterait un recul, une ouverture et surtout lui permettrait de comprendre qu’Antoine béchamp a compris le vivant comme aucun autre scientifique n’a su le faire. La réaction est systématiquement la même : une fermeture. Le débat est clos quand il n’est pas insultant.

Un scientifique n’est-il pas censé être ouvert, curieux, à l’affût de tout ce qui élargirait son champ d’observation ? Eh bien non, il s’interdit toute déviation d’une ligne fixée par formatage sans aucun doute.

Tout cela est le résultat d’un véritable conditionnement au microbisme, au « pasteurisme », à une désinformation évidente doublée d’une censure réelle.

En effet, qui a entendu parler d’Antoine Béchamp durant ses études ? Personne à ma connaissance. La conclusion vient d’elle-même, si on ne nous en parle pas c’est que cela n’en vaut pas la peine. Tant de chercheurs ont été exclus ainsi sans qu’aucune chance ne leur soit offerte. Le regretté Pierre Lance en a écrit un livre non exhaustif, en quatre tomes « Savants maudits - Chercheurs exclus » ; Que de génies ainsi perdus pour la science.

On ne se contente pas d’ignorer Antoine Béchamp, il faut bien s’assurer que personne ne s’y intéressera. Un peu de désinformation, juste ce qu’il faut, achèvera de freiner les velléités.

Le réflexe est en effet de regarder ce qu’en dit le système, wikipedia donc, en date du 30 octobre 2022 (1), pour trouver de quoi décourager le curieux:

Lire la suite 0 commentaires

Antoine Béchamp : une approche globale du vivant

J'étais l'invitée de Jérémie Mercier dans son émission "science en conscience" dont voici le replay :

 

Vous trouverez un diaporama du support de l'émission, plus détaillé que celui utilisé pour l'émission sur la page consacrée au livre d'Antoine Béchamp.


0 commentaires

Démantèlement de l'hypthèse virale

Le docteur Stefan Lanka a tenté de remonter à la source des "vérités" scientifiques qui ont conduit à la théorie virale.

Il explique dans cet article les manquements et interprétations qui l'ont amené à renoncer à son titre de virologue, remettant en question cette théorie.

Tout scientifique devrait s'interroger sur les bases sur lesquelles il s'appuie.

Antoine Béchamp disait "toujours partir du connu vers l'inconnu", "connu" étant un FAIT démontré et vérifiable.

0 commentaires

La théorie virale mise à mal

Après avoir étudié la biologie moléculaire au MIT, le Dr Kaufman a obtenu son diplôme de médecine à l'université de Caroline du Sud, puis s'est spécialisé en psychiatrie au centre médical de l'université de Duke.

Des virus aux injections et aux médicaments, ce programme abordera les hypothèses de base qui sous-tendent l'ensemble du récit sur le covid.

Il est interviewé par Urmie Ray.

La traduction est faite par Jeanne Traduction et Urmie Ray.

Vidéo à partir du lien suivant :

https://odysee.com/@JeanneTraduction:a/Andrew-Kaufman:b


2 commentaires

Les maladies ont-elles un sens ?

La question est essentielle.

Penser que la maladie n'a pas de sens c'est ignorer à quel point la nature est bien faite.

Les Docteurs Olivier Soulier, Judith Rémy et Edouard Broussalian vous font part de leur expérience et de leurs observations dans cette video particulièrement enrichissante de l'émission "parlons santé".

 

https://www.youtube.com/watch?v=i1RNmmybJqM&t

 


0 commentaires

Science, avez-vous dit ?

De quoi s’interroger.

Mais n’est-ce pas la faculté première du scientifique de s’interroger encore et toujours, de chercher à comprendre sans cesse.

Alors franchement, quand on creuse, ce qu’on appelle la science « virologie » - puisque c’est le sujet crucial de nos vies devenues parallèles, instables plus que réelles et bien ancrées depuis qu’un virus est accusé de tous les maux et de toutes les phobies – eh bien oui, quand on creuse, on tombe sur du VENT, oui vraiment.

 

Cela fait donc un moment que je m’interroge, bien avant cette « crise ».

Cette notion de virus complètement alambiquée, une espèce de fourre tout de matériel génétique retrouvé dans les organismes, des fragments d’ARN, d’ADN simple, double, quadruple brin, décrétés étrangers à ces organismes et pour lesquels il a fallu trouver l’histoire de leur invasion. Histoire franchement fantaisiste qui a été acceptée sans rechignement, apparent en tout cas, parce qu’enseignée comme une vérité, encore une ! Donc admise.

Parce que être scientifique désormais, c’est avoir la « science », c’est à dire connaître ces « vérités » qu’on nous enseigne.

Et qu’apprend-t-on encore à ces « scientifiques », eh bien les méthodes, les techniques parfois sophistiquées pour « cultiver » ces virus, pour les analyser et les reconnaître. C’est magique ! C’est scientifique ! Ainsi convaincus de leur « science », les « scientifiques » appliquent scrupuleusement ces méthodes et techniques et s’émerveillent des résultats obtenus qu’ils interprètent à leur tour. Quelle imagination décidément !

 

Tout ce questionnement qui me harcèle depuis plusieurs années (1), travaille bien des scientifiques, de ceux qui ont compris que la première question qu’un scientifique doit se poser : est-ce que je pars sur de bonnes bases ? Non pas des « vérités admises », mais des « Faits observés » reproduits et reproductibles.

Donc je suis heureuse de trouver dans ce documentaire sous-titré en français, merci à cv19.fr, et cité entre autre dans la dernière chronique du Pr Marc Henry (2), une analyse de la situation prise avec recul et discernement, de mon point de vue.

Il est plus que temps de faire connaître tous ces points de vue jugés déviants par rapport à la « doxa », aux fameuses vérités admises donc.

 

Le culte de la virologie

 

Lire la suite 0 commentaires

Le Mythe de la Contagion

J'ai traduit ce livre récent (2020) de Thomas Cowan dont le titre est très parlant, afin de vous faire profiter du recul que ce médecin, scientifique, a su prendre.

J'ai apprécié d'y trouver de nombreuses références que je recherchais.

Le bonus est l'épilogue qui est une véritable leçon de vie.

 

L'auteur propose dans ce livre une observation des Faits observés durant les épidémies sous un nouvel angle.

La science, petit à petit sortira de l'ornière dans laquelle, elle s'est engouffrée, grâce à ces nouvelles approches.

J'ai pris contact avec son auteur afin de lui faire connaître les travaux d'Antoine Béchamp, qu'il ignore encore, semble-t-il, et qui le confortera (et bien plus encore) inévitablement dans sa démarche.

Vous allez être surpris ! C'est très instructif et enrichissant.

Télécharger
Téléchargez la traduction
Le mythe de la contagion.pdf
Document Adobe Acrobat 2.0 MB

2 commentaires

Les chiffres sont-ils révélateurs ?

"Les statistiques peuvent être nos meilleures alliées pour comprendre le monde qui nous entoure, comme la plus grande prison intellectuelle au service d’un discours unique."

Pierre Lecot, ingénieur statisticien, effectue un retour en arrière et explique sa démarche, son évolution durant cette "crise".

Sa rigueur de statisticien intègre, le pousse à approfondir les chiffres qui nous sont imposés bruts par les médias depuis 2 ans presque, sans jamais être mis en perspective, aucune, pour nous permettre de les replacer dans leur contexte.

En trois partie, interviewé par Xavier Azalbert (France-soir), Pierre nous explique son cheminement et ses analyses.

En particulier, en rapport avec ce site qui défend la théorie de Béchamp, Pierre constate une absence de propagation des maladies dites "épidémiques" mais plutôt une cause environnementale (vidéo 2).

 

Lire la suite 0 commentaires

Dr. Valentina Kiseleva – Le virus et autres mythes

Cet interview du Dr Valentina Kiseleva nous permet de prendre du recul sur la science "académique" et ses dérives.

https://odysee.com/@JeanneTraduction:a/Valentina-Kiseleva:9

Dossier Vitamine C

Voici un dossier très instructif sur l'intérêt d'utiliser la Vitamine C à haute dose.

Ce dossier a été réalisé à partir des contributions de scientifiques lors du Congrès International de Santé Naturelle de 2017.

Je l'ai récupéré sur le site du Pr André Fougerousse, afin de vous fournir le lien direct.

 

Bonne lecture

Télécharger
Revolution-Vitamine-C(1).pdf
Document Adobe Acrobat 1.3 MB

4 commentaires

Bilan population 2020

Que vous inspire ce dessin de Patrick représentant la démographie française en 2020 ?

Lire la suite 0 commentaires

Une médecine barbare

Choquée !

Je suis choquée par ces images dont les promoteurs ont réussi leur effet (1) lors de la présentation de l’émission « l’hôpital retient son souffle ». Intuber une personne est choquant, barbare.

Quand une personne a du mal à respirer, cela provoque en elle un manque d’oxygène, alors on impose par la force cet apport d’oxygène, comme un enfant que l’on force à manger quand il n’a pas faim.

 

De fait on agit directement sur le symptôme, encore et encore : on prétend aider cette personne à respirer en la faisant respirer de force.

 

Lire la suite 7 commentaires

Covid-19 et Bioélectronique Vincent

 Il y a plusieurs manières d'observer ce qui se passe dans cette "crise" du Covid-19 dite "pandémie" :

  • sous l'angle Pasteur : les microbes nous attaquent, il faut nous en protéger.
  • sous l'angle Béchamp : nous produisons nos microbes quand notre terrain est déséquilibré, à partir de nos microzymas devenus morbides.

Dans les 2 cas, la qualité de notre terrain est importante :

  • sous l'angle Pasteur : elle sera un frein à cette "attaque externe",
  • sous l'angle Béchamp : plus notre terrain est sain moins nos microzymas serons morbides = moins nous serons malades, ni ne produirons de microbes.

Que serait le virus sous l'angle Béchamp ?  Un microzyma propre à l'individu, rendu morbide par suroxydation (manque d'électron) du milieu et expulsé dans l'air par l'expiration comme de nombreux autres ; l'air en est rempli depuis la nuit des temps et les microzymas morbides perdent très vite leur morbidité.

Plusieurs données vont dans ce sens :

  • les génomes microbiens prélevés sur un individu, sont systématiquement différents d'un malade à l'autre, alors même qu'en culture (in vitro), ils sont identiques. Tout indique qu'ils pourraient être propres à chaque individu et porter son identité.
  • Les scientifiques ont découvert récemment un microbiome dans les zones "classiquement stériles" (1) et ne pense pas à remettre en cause les notions basées sur le dogme faux de la stérilité, en particulier ; "les microbes sont étrangers à nos organismes stériles et lorsqu'on les y retrouve c'est forcément qu'ils s'y sont introduit" : tout cela ne tient plus.
  • Quant à la contagion :
    • les corona virus rencontrés en France sont en majorité endémiques, selon l'IHU de Marseille ; ce sont des "virus saisonniers" que l'on retrouve d'une année à l'autre. Et ces corona touchent des personnes sur des critères de terrain dégénéré, personnes fragilisées. On ne peut pas parler franchement de contagion.
    • Dans la même veine, des études sur la “propagation” montrent un fort taux de mutations, et encore une forme locale des souches : on parle de recombinaisons …(2) ; On constate donc souvent des interprétations à partir du seul angle “propagation” d’un virus cause de l’épidémie. Mais n’y a-t-il pas une obsession d’un mode de pensée depuis Pasteur ?

(1) https://www.aimsib.org/2019/03/10/et-si-notre-organisme-netait-pas-du-tout-sterile-un-siecle-derreurs-scientifiques/

(2) https://twitter.com/DNA_RNA_Uni/status/1257048400970878979

Lire la suite

Vaccins & société

En l'absence d'un vrai débat sur ce sujet controversé, en tant que parent, mais aussi en tant que médecin vous vous posez des questions légitimes.

Une collection écrite  par le Dr Michel de Lorgeril dont voici une interview, analyse de manière objective les risques liés aux vaccins s'appuyant sur les études scientifiques et statistiques, vaccin par vaccin.


0 commentaires

Le condensé des travaux d'Antoine Béchamp

Un condensé du livre d'Antoine Béchamp est disponible au téléchargement.

Ses travaux sont d'avant-garde ; c'est une mine d'or pour les scientifiques : Un nouveau paradigme. 

Les plus récentes recherches confirment ces travaux, mais les scientifiques manquent de recul et la méconnaissance de ces travaux est un véritable handicap.

 

0 commentaires

Plus d'un siècle d'erreurs scientifiques

Savez-vous que les scientifiques découvrent enfin que les zones "classiquement stériles" de notre organisme ne le sont pas ?

Un siècle d'erreurs scientifiques ! Mais les conséquences de ces erreurs ne sont pas tirées !

Pourtant, Antoine Béchamp l'avait compris, mais bien plus encore alors que la science tarde à prendre le recul nécessaire.

Voici un article que j'ai écrit pour l'AIMSIB *: 

https://aimsib.org/2019/03/10/et-si-notre-organisme-netait-pas-du-tout-sterile-un-siecle-derreurs-scientifiques/

* Pensez à soutenir cette bienveillante association 

1 commentaires

L'indispensable cholestérol

CHOLESTÉROL :

LE MAL-AIMÉ QUI VOUS VEUT DU BIEN

Jamais dans toute l’histoire de la médecine vous ne pourrez lire, visionner, ne serait-ce qu’imaginer autant de versions différentes concernant l’importance ou la nocivité d’une simple molécule pourtant naturellement fabriquée par votre organisme : le cholestérol. Comment est-il possible que depuis sa découverte en 1814 par le chimiste français Eugène Chevreul, la communauté médicale et scientifique reste toujours aussi partagée quant à sa légitime place dans la biologie des Sapiens, c’est-à-dire : chez vous et moi ? ...

Lire l'article du Dr Vincent Reliquet 

 

0 commentaires

Les vaccins sont-ils inoffensifs ?

Il est possible d’accéder à la base de données européenne des rapports d’effets indésirables susceptibles d’être liés à l’utilisation de médicaments dont les vaccins.   

Voici une recherche sur les issues des réactions suspectées reportées dans cette base. Il a fallu extraire les résultats pour chaque groupe de réactions et effectuer le total par produit. J’explique plus loin comment procéder ainsi que les récapitulatifs par vaccin et par pays.

 

Issues à octobre 2018 :

Lire la suite 0 commentaires