Etude bioélectronique des vaccins par LC Vincent

Louis Claude Vincent en 1958 a démontré que les vaccins déportent le terrain vers d’autres maladies souvent plus graves.

 

Il faudrait faire des mesures bioélectroniques des derniers vaccins.

Le vaccin influvac tetra (contre la grippe) a été analysé par l'ABEV (cf : "sources vitales" n° 109) : il apparaît sur le dernier diagramme ci-dessous à la limite vitale du sang. Que se passe-t'il lorsque le sang subit une sur-oxydation subite : peut-il encore fixer l'oxygène ? C'est peu probable !

Ces nouveaux vaccins peuvent se situer hors de la limite vitale du sang. Il faut rappeler qu'ils sont injectés dans le muscle et peuvent avoir une incidence immédiate sur les valeurs physico-chimiques du sang, une fois les barrières naturelles forcées (autant dire violées !).

Les adjuvants ont également un effet très important sur le terrain, rendant 'efficace' le vaccin dans le sens qu'ils éloignent le terrain de la maladie à 'prévenir', et s'il faut des rappels, c'est pour maintenir ce déplacement.

Tout cela n'a d'effet que d'éloigner le terrain de la zone de santé vers de nouvelles maladies.

Comment peut-on alors parler de prévention ?

Pour exemple (extrait d'une conférence de LC Vincent en 1981, HS 10 de l'ABE) :  le premier vaccin anti-variole de Jenner, inoculait le « pus de vaches vérolées ». L’Aiglon vacciné très jeune, a toussé toute sa courte vie. Il est mort à 21 ans « empuanti ». Son autopsie a révélé que ses poumons étaient bourrés de tuberculosis. Ce champignon venu du germe de Jenner a prospéré dans ses poumons pendant 21 ans.

Le fils de Jenner et nombre de ses collaborateurs sont morts de la tuberculose.

Quel est le devenir dans le corps de toutes ces souches animales que l'on injecte avec les vaccins ?

Quelle nouvelle maladie apparaît après chaque campagne de vaccination ?

Comment peut on justifier d’injecter toutes ces substances toxiques à des nourrissons ?

Pour plus de compréhension, voici une représentation des diagrammes "santé" et "détérioration" (vers nos maladies de société). Voir la conférence

Remarquez les caractéristiques bioélectroniques de l'Influvax Tetra à la limite vitale du sang : comment un organisme subitement suroxydé peut-il réagir ?


Concernant les vaccins que nous subissons

Vous pouvez trouver sur le site du professeur André Fougerousse des articles intéressants sur les vaccins, en particulier un document de Louis Claude Vincent (consultable ci-dessus), une conférence .... : http://www.andrefougerousse-recherche.fr/429079332

Autres :

             lettre ouverte des médecins de l'AIMSIB